15|12|17
Admin St Ninon
Plan du site Galerie Photos La Boutique Forums C-S   Admin
Accueil

LA CONSTITUTION DES CACHES

samedi 24 juillet 2004, par David


Une cache doit être adaptée à l’exercice pour lequel elle a été faite. Pour un chien opérationnel, il est nécessaire que la victime ne puisse être vu ni par le chien ni par le maître. On veillera à travailler sur la profondeur de la cache. Penser au fait que les effluves sont très volatiles et donc bien analyser la technicité de l’exercice avant de lancer un chien. Par exemple, une canalisation débouchant dans une cache pourra être utilisé sur un chien expérimenté qui remontera les effluves mais sera à exclure sur un jeune chien qui se retrouvera perturbé par l’exercice.

Le mieux étant de posséder des caches réalisées à l’aide de buses ou de containers poubelles par dessus lesquels, il est aisé de verser des gravas ou autres déchets. Ce style de caches est idéale si le terrain est assez vaste et que ces caches constituées sont en nombre conséquent. Il ne faut pas oublier que les chiens possèdent une très bonne mémoire. Sur un terrain ne possédant pas beaucoup de caches, il ne faut pas longtemps pour que le chien fasse du "systématique" donnant un coup de nez dans toutes les caches même si celles ci sont restées ouvertes.

Pour les chiens en formation, les caches au départ desquels le chien est motivé sera d’accès relativement aisé avec un franchissement assez simple afin que le chien ne disperse pas son énergie et son attention à d’autre chose que la victime. Ces caches resteront ouvertes dans les premiers temps puis on les obturera grossièrement. Pour des chiens à la fixation hésitante, il peut être intéressant de favoriser l’accès dans la cache pour que le chien puisse entrer en contact avec la victime et sa récompense.

Afin de renforcer l’aboiement et la fixation des chiens, il est important de créer une cache de désignation.

La cache de désignation

On entend par ce terme, une cache d’accès aisé, au départ de laquelle on motive le chien et dans laquelle le chien peut voir la victime. La fermeture de cette cache pourra être par exemple constitué par une palette, une grille en fer, un sommier à ressort,... Le chien étant motivé se dirige vers la cache, se fixe et aboie à son arrivée devant la cache. Le rôle de la victime et de tenir le chien fixé et de le faire aboyer assez longuement. La victime ouvrira alors la cache sur ordre et récompensera le chien de façon énergique. Le maître reprend son chien et la victime re-motive le chien et part se cacher à nouveau. Le chien lâché retournera à la cache avec encore plus de motivation. On recommencera cet exercice deux voire trois fois. Lors de la troisième relance, il est probable que le chien aboie avant même d’arriver à la cache.

Cet exercice n’est pas seulement réservé aux jeunes chiens mais peut être réalisé avec des chiens opérationnels afin de briser la monotonie des recherches. Il ne faut jamais oublier que pour le chien tout ceci n’est qu’un jeu. Cet exercice peut être agrémenté par un franchissement un peu délicat ou du moins troublant pour le chien tel que de la nourriture jetée au sol.

Répondre à cet article

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 

[David]
Chien-Sauveteur.com

 


Rechercher sur le Web avec

Mots clés

Script-gratuit
Le cgi.net

Déclaration CNIL n°: 1056630

Merci aux concepteurs de SPIP /
et aux réalisateurs de la version du Squelette Spip 01
de © 09/2003 Gab-design.com sous licence GPL
Adapté par Olivier pour Chien-Sauveteur.com