15|12|17
Admin St Ninon
Plan du site Galerie Photos La Boutique Forums C-S   Admin
Accueil

FORMATION DU CHIEN

samedi 24 juillet 2004, par David


Afin de faire du chien un outil de recherches, il est nécessaire de lui inculquer certaines bases. Ce qu’on lui demande est de repérer une odeur humaine, de la suivre jusqu’aux émanations les plus fortes et d’aboyer voir de gratter à cet endroit en attendant son maître.

Cette recherche doit donc être intense pour le chien. Le chien ne doit pas se laisser distraire par quoique ce soit. Ni les difficultés physiques ni les agressions extérieures (bruits, odeurs, autres chiens) ne devraient pouvoir détourner le chien de sa recherche. Le maître lui doit laisser travailler son chien et il n’est là que pour le prévenir d’éventuels dangers et pour le guider lorsque le chien ne prend plus d’initiatives. De plus un chien de recherches doit être apte à faire face à de nombreuses situations au cours desquelles, il ne doit pas se déconcentrer. Nous allons voir comment arriver à ce résultat. Tout d’abord, il est nécessaire de savoir que l’équipe chien/conducteur doit être la plus proche et soudée possible. Il faut qu’il existe une réelle confiance entre les deux. Cet entraînement doit se faire dès le plus jeune âge du chien. Il n’est pas inconcevable de réaliser des exercices très simples de recherche sur le maître avec un chiot de trois ou quatre mois. Idem pour ce qui est de la récompense. Un chien sera d’autant plus joueur qu’on l’aura habitué dès son plus jeune âge à ramener sa balle, à chercher à jouer avec un boudin. LA RECHERCHE DU MAÎTRE Lors d’une promenade, le maître profitant d’un moment d’inattention de son chien se dissimule à son insu Dès que l’animal s’aperçoit de sa disparition, sa peur de perdre son maître le pousse à la recherche par l’exploration. Dès sa découverte, le maître doit manifester sa joie et flatter le chien. Si un objet de jeu a déjà été choisi, il appartient au maître de bien jouer avec son chien. Un exercice très utile consiste à ce que le conducteur se cache tout à coup derrière un arbre, un buisson ou monticule, le chien étant libre et un peu devant le maître. Au début, cet exercice s’effectuera le maître étant seul avec son chien. Puis, on effectuera cet exercice en étant accompagné de plusieurs personnes. Quand le chien a pris de l’assurance, on se dissimule dans une maison en construction, derrière des planches... On augmentera la difficulté progressivement tant au niveau des caches elles-même que de l’accès à celles-ci. Cela a pour but de rendre l’exercice plus attrayant pour le chien qui pourrait se lasser de la facilité de la recherche. On accroît ainsi le plaisir et la sûreté de la recherche tout en obtenant un chien qui reste toujours à proximité. Passé cette phase de recherche naturelle pour un chien, on pourra passer à des exercices réellement dirigés. Le chien est tenu en laisse par un aide et le maître appelle vivement le chien tout en reculant vers la cache. Le maître est enseveli par un autre aide dans une cache qui sera partiellement recouverte par des décombres. L’aide qui a recouvert la cache fera en sorte de passer devant le chien. Ce dernier devrait ainsi sentir la personne. Le chien est alors lâché par l’aide qui suit la progression de l’animal. Dès que ce dernier a localisé son maître, il se manifeste de différentes façons. Aboiements, grattages, pleurs. L’aide veillera à ce que le chien se rapproche au maximum de la cache et ouvrira cette dernière lentement afin que le chien s’impatiente. L’idéal étant que le chien reste fixé tout en aboyant. Une fois la cache découverte, le maître peut appeler son chien pour qu’il le rejoigne à l’intérieur. Il sortira de la cache et récompensera le chien hors du terrain de décombres, du moins pas à la sortie immédiate de la cache. Chez les jeunes chiens, il est important de répéter ce type d’exercices afin de les mécaniser. On pourra ainsi, dès que le maître a récompensé son chien, recommencer l’exercice dans la même cache. La réaction du chien sera alors différente et il se fixera plus rapidement. Cette étape acquise, c’est à dire une fois que le chien a fait la relation entre la découverte de son maître et la récompense, on peut passer à la recherche sur étranger. LA RECHERCHE SUR ÉTRANGER Avant de parler de la recherche sur étranger, il est important de rappeler qu’il est primordial que le chien ai fait la relation entre la découverte d’une personne et le jeu qui s’en suit. Les victimes qui vont travailler le chien doivent arriver à capter son attention grâce à sa récompense et ce déjà à l’extérieur d’une cache. La victime doit connaître le chien qu’elle va faire travailler. L’intonation qu’il faut pour le faire aboyer, les attitudes à prendre, etc... Le maître tient donc son chien en laisse et la victime motive le chien avec la récompense et se dirige vers la cache tout en appelant le chien. Ce dernier doit montrer de l’intérêt. Un aide referme la cache et revient en direction du chien comme dans la phase précédente, le chien devant le sentir. Le maître lâche alors son chien en lui donnant l’ordre "cherche, aboie". Le rôle du maître dans cette phase de l’apprentissage se révèle assez limitée. Le maître doit laisser faire son chien, rester assez détaché de lui pour ne pas le perturber. Il profitera de cette phase pour apprendre à encore mieux lire son chien en veillant à noter ses différentes attitudes lors de la recherche. Au moment de la localisation de la victime par le chien, le maître reste en retrait et laisse la victime travailler le chien. C’est pour cela que la connaissance du chien de la part de la victime est vraiment importante. C’est à ce moment là que la victime doit anticiper les réactions du chien. Il se doit de garder le chien à la cache et de le faire aboyer. Pour cela, il cherchera le petit truc personnel à chaque chien. Il pourra par exemple agiter la récompense en faisant attention que le chien ne puisse lui prendre. S’il voit le chien retourné vers son maître ou partir de la cache, il peut l’appeler pour le ramener vers lui. Si le chien reste fixé sur la cache mais n’aboie pas, la victime peut lui en donner l’ordre. Au fur et à mesure des exercices, le chien déclenchera seul en arrivant sur la cache. Une fois le chien bien fixé sur la cache, le maître peut monter à sa hauteur, le féliciter mais pas trop et commencer à dégager la cache lentement afin que l’excitation du chien grandisse. Pendant cette phase, il est important que la victime capte l’attention du chien. La victime dégagée, le maître ne s’occupe toujours pas de son chien et laisse ce dernier recevoir sa récompense de la part de la victime. La récompense sera si possible donner assez loin de la cache afin que le chien se sente près de la victime. Une fois cette étape franchie, on ajoutera une victime à la recherche du chien. La première victime découverte, le maître reprend son chien en laisse sans qu’il ne soit récompensé. Une autre victime motive le chien et part se cacher. Le maître relance alors son chien. Les premières fois, le maître peut aider son chien en le dirigeant dans la direction de la victime. Une fois celle-ci découverte, elle peut jouer avec le chien. Avec la fatigue, il se peut que le chien refuse d’aboyer. Le maître peut alors reprendre son chien en laisse, reculer de la cache et la victime peut motiver le chien en lui ordonnant d’aboyer ou en montrant la récompense. Une fois ses principes acquis, vient alors le moment d’ajouter progressivement de la difficulté aux exercices. On aménagera des caches en hauteur, en sous-sol, dans le noir, etc... Il est a noter qu’avec un chien rien n’est acquis. Même un chien opérationnel a besoin de temps en temps d’exercices simplistes afin qu’il se fasse plaisir et que sa motivation grandisse. C’est pourquoi, il est utile de posséder une cache de désignation sur laquelle le chien se fixe et aboie très facilement.

Répondre à cet article

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 

[David]
Chien-Sauveteur.com

 


Rechercher sur le Web avec

Mots clés

Script-gratuit
Le cgi.net

Déclaration CNIL n°: 1056630

Merci aux concepteurs de SPIP /
et aux réalisateurs de la version du Squelette Spip 01
de © 09/2003 Gab-design.com sous licence GPL
Adapté par Olivier pour Chien-Sauveteur.com