16|12|17
Admin St Alice
Plan du site Galerie Photos La Boutique Forums C-S   Admin
Accueil

ATTITUDES DU CHIEN

samedi 24 juillet 2004, par David


L’ABOIEMENT

Ce que l’on demande au chien dans notre spécialité est d’aboyer dès qu’il a localisé l’odeur humaine. Pour obtenir du chien un aboiement franc et intense, il est nécessaire de le travailler. La première phase de ce travail est l’apprentissage de l’aboiement sur ordre. Avec un chien très joueur, on peut l’obtenir grâce à la récompense. Cette dernière n’est remise au chien que lorsqu’il a aboyé sur ordre. Chez un chien gourmand, il est possible d’obtenir l’aboiement sur ordre au moment de son repas. Le chien n’aura sa gamelle que lorsqu’il aura aboyé dès qu’on lui en donne l’ordre. Au niveau des ordres, le plus répandu est le mot ABOIE.

LE GRATTAGE

Suivant la nature du sol ou de la matière, il est possible que certains chiens se mettent à gratter une fois arriver à la cache. Cette attitude naturelle se doit d’être conservée par la création de caches de grattages. Il suffit par exemple de faire une cache dans un tas de sable ou de terre meuble. Cette attitude de grattage est par exemple demandée pour les chiens de recherches en avalanches.

LA FIXATION

Si le chien détecte une odeur humaine, il doit la suivre, et arrivé où cette odeur se concentre fortement, il doit se fixer à cet emplacement en aboyant et en grattant. Cette fixation ne s’obtient que par le travail. C’est la motivation importante du chien qui va déterminer sa fixation. Si le chien n’est pas captivé par sa recherche, sa fixation ne sera pas très bonne. Il pourra se défixer rapidement pour, soit revenir sur son maître, soit s’occuper à d’autres choses que la recherche.

C’est donc à la victime de travailler le chien pour qu’il ne pense plus qu’à rentrer en contact avec elle afin d’avoir sa récompense et de jouer avec la victime.

Sur certains chiens craintifs, il sera nécessaire d’établir une relation encore plus proche entre la victime et le chien. On cherchera alors à faire rentrer le chien dans la cache pour qu’il fusionne vraiment avec la victime. Pour travailler un tel chien, il sera sûrement indiqué d’avoir un boudin comme récompense. Une fois que le chien a mordu dans celui-ci, la victime se laisse guider par le chien et joue délicatement avec lui.

LE FOUET

On appelle fouet le mouvement de queue qui indique l’état d’excitation du chien. Ce mouvement de queue est significatif de la découverte de la victime lors d’une recherche. Le chien sachant qu’il va être récompensé agite sa queue à la manière d’un fouet. C’est un très bon indicateur pour le maître.

LE COUP DE NEZ

Lors de la recherche de personnes ensevelies ou égarées, le chien travaille la plupart du temps la truffe en l’air, humant l’air afin de détecter les éventuelles effluves d’odeur humaine. Un chien passant proche d’une cache aura un mouvement avec sa tête qui indiquera au maître la direction à prendre. Son nez se relèvera et son attention redoublera.

LE MARQUAGE

Le marquage est l’ensemble de ces éléments. Le chien vous montre qu’il est au travail par ces différentes attitudes qu’il aura sur le chantier

logo DOCUMENT 1
.: Chien à la cache :.
logo DOCUMENT 2
.: Attitudes du chien :.
logo DOCUMENT 3
.: Marquage :.
Le chien a localisé la provenance de l’odeur.

Répondre à cet article

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 

[David]
Chien-Sauveteur.com

 


Rechercher sur le Web avec

Mots clés

Script-gratuit
Le cgi.net

Déclaration CNIL n°: 1056630

Merci aux concepteurs de SPIP /
et aux réalisateurs de la version du Squelette Spip 01
de © 09/2003 Gab-design.com sous licence GPL
Adapté par Olivier pour Chien-Sauveteur.com