15|12|17
Admin St Ninon
Plan du site Galerie Photos La Boutique Forums C-S   Admin
Accueil >>  Véto

LA LEPTOSPIROSE

samedi 24 juillet 2004, par Carmelo


Maladies contagieuses dues à des bactéries, des virus, voire des endoparistes. La plupart font l’objet d’une vaccination. Elles sont souvent mortelles. Concernant de nombreuses espèces, elles sont transmissibles à l’homme. Chez le chien, deux groupes sévissent dans le monde entier, avec une prédilection pour les zones humides e les effectifs canins. Elles sont dénommés leptospira icterohaemorragiae et leptospira canicola.

SIGNES CLINIQUES

Le diagnostic de la leptospirose repose sur l’examen de l’animal, les symptômes étant relativement caractéristiques, le recours au laboratoire après visite chez le vétérinaire,permet de mettre en évidence les leptospires dans le sang avant le huitième jour, et dans les urines passé cette date ; le diagnostic consistant à rechercher des anticorps n’est possible qu’à partir du dixième jour.

Les leptospiroses se manifestent sous différentes formes cliniques, selon le sérotype qui intervient.
-  En premier lieu, le chien peut présenter une gastro-entérite hémorragique. Les deux sérotypes précités peuvent en être responsable. Cette gastro-entérite existe sous une forme aiguë : après cinq jours d’incubation, le chien devient abattu, prostré, anorexique, polydipsique (augmentation de la soif). Il présente une hyperthermie importante pendant deux à trois jours, laissant place ensuite à une hypothermie. La palpation abdominale est très douloureuse ; puis survient une période longue de cinq à six jours au cours de laquelle apparaissent les signes digestifs (vomissements devenant sanguinolents, diarrhées hémorragiques), ainsi que des hémorragies sur les muqueuses et la peau, une inflammation de la muqueuse buccale qui dégage une odeur fortement désagréable et une insuffisance rénale (diminution de la quantité d’urines émises, pouvant être teintées de sang. Il est possible d’observer également des complications nerveuses, oculaires, cardiaques et pulmonaires. S’installe ensuite la phase du coma qui emmène au décès du chien.
-  On peut observer cette gastro-entérite sous forme suraiguë ; la maladie évolue vers la mort en 48 heures, après une période d’hypothermie accompagnée de vomissements et diarrhées, avant que le chien ne tombe dans le coma.
-  Il existe une forme subaiguë, longue de deux semaines environ, pouvant se solder par la guérison du chien après la phase de gastro-entérite.

-  Une deuxième forme, due cette fois uniquement à leptospira icterohaemorragiae, existe. Il s’agit de l’ictère leptospirosique. L’incubation dure de cinq à huit jours, puis le chien présente de la fièvre durant deux jours, laissant ensuite place à de l’hypothermie, un abattement, des douleurs abdominales. Le chien devient anorexique. Survient ensuite la phase d’état, où les muqueuses prennent une couleur rouge orangé, caractéristique d’un ictère ; des symptômes digestifs (diarrhées, vomissements) y sont associés. Cette forme évolue vers la mort en cinq à quinze jours.

-  Une troisième forme existe, due à leptospira canicola. Il s’agit de la néphrite leptospirosique. Elle peut évoluer selon deux modalités ; soit rapide, avec prédominance d’une gastro-entérite, soit lentement, auquel cas on ne découvre la maladie que dans sa phase terminale, l’urémie (forte augmentation du taux d’urée dans le sang). Le chien meurt à la fin d’une période de coma urémique.

TYPES DE CONTAMINATIONS

Cette maladie est transmise essentiellement par les rongeurs. Les chiens peuvent être, et se contaminer directement par morsures, léchage ou simple contact avec un cadavre. L’eau des rivières, étangs, les objets souillés par les urines sont susceptibles d’entraîner une contamination indirecte. Les leptospires pénètrent par les muqueuses ou par voie cutanée, par l’intermédiaire d’une blessure. Sont source de germes les excrétions et secrétions des animaux malades, le sang au début de l’infection, puis les urines après le huitième jour et pendant quelques mois. Le chien peut répandre des leptospires, dangereuses pour l’homme, qui peut alors développer un ictère similaire à celui que l’on observe chez le chien.

RAPPEL DE VACCINATIONS

Les chiots reçoivent deux injections à 3 à 5 semaines d’intervalle, et ce dès l’âge de 7 semaines. Le rappel est généralement annuel, sauf dans les régions où la maladie sévit, il est alors pratiqué deux fois par an.

Répondre à cet article

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 

[Carmelo]
Chien-Sauveteur.com

 


Rechercher sur le Web avec

Mots clés

Script-gratuit
Le cgi.net

Déclaration CNIL n°: 1056630

Merci aux concepteurs de SPIP /
et aux réalisateurs de la version du Squelette Spip 01
de © 09/2003 Gab-design.com sous licence GPL
Adapté par Olivier pour Chien-Sauveteur.com